Et si on était émotionnellement disponible pour nos enfants ?

« Ce que les parents font avec leurs bébés à l’heure du coucher […] est peut-être moins important que la qualité émotionnelle offerte lors de ces activités pour promouvoir un sommeil de qualité chez ces derniers », écrit Douglas M. Teti, chef de Département et professeur de développement humain et d’études familiales, de psychologie et de pédiatrie à l’Université d’État de Pennsylvanie, dans l’une de ses recherches sur la disponibilité émotionnelle. « Se sentir en sécurité dans son environnement de sommeil est une condition préalable à un sommeil de qualité […]. Les parents émotionnellement disponibles peuvent promouvoir des sentiments de sécurité chez leurs enfants et, par conséquent, la capacité à s’apaiser et à profiter d’un sommeil de meilleure qualité que les parents émotionnellement indisponibles ». 

Ok, mais ça veut dire quoi ça, au fond ?   

Ça veut dire que la meilleure occasion de créer un lien émotionnel avec votre enfant c’est pendant votre rituel du coucher. Il sera relaxant et apaisant, mais surtout SANS DISTRACTIONS extérieures.

Selon l’âge de votre enfant, ce moment calme est l’occasion de tisser des liens avec lui, de parler de ses émotions, ses inquiétudes, ses questions mais aussi de ce qu’il aime ! 

En résumé, un rituel du coucher seul est moins efficace que la disponibilité émotionnelle que vous offrez à votre enfant lors de ce moment. 

Alors, chiche, on essaie ? 

  • On laisse son GSM et ses tracas de la journée au salon – mais si vous allez y arriver !
  • On fait une activité qu’il aime (lecture, petit jeux calme, massage, etc.)
  • On câline, on embrasse, on blottit son enfant contre soi
  • On lui demande ce qu’il a aimé dans sa journée, c’est SON moment !
  • Et puis, ON PROFITE d’être ensemble …, vraiment ensemble

Share:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
On Key

Related Posts

De l’importance du rituel du coucher

De manière générale, les enfants gèrent difficilement les transitions et les changements. Le coucher du soir étant LA plus grande transition de la journée pour