fbpx

8 conseils pour préserver le sommeil en vacances

Les vacances approchent à grands pas et vous vous réjouissez… mais vous craigniez aussi peut-être que ce changement d’horizon ne perturbe quelque peu les nuits de vos petits loulous…

Car oui, vous le savez tout aussi bien que moi, nos petits bambins sont très sensibles aux changements.

Alors pour que le séjour ne se transforme pas en scénario catastrophe, on veille à :

  • 1

    Prendre un peu de chez soi avec soi : le doudou, la veilleuse, les draps qui sentent bon comme à la maison… On essaie de reproduire l’environnement de sommeil familier de son enfant pour qu’il se sente en sécurité dans sa nouvelle chambre.

  • 2

    Si décalage horaire il y a, préparez votre enfant de moins de deux ans un peu à l’avance en avançant ou reculant ses horaires d’un quart d’heure par jour jusqu’au jour du départ pour qu’il soit en phase avec l’heure locale une fois sur place. Si votre enfant a plus de deux ans et s’adapte plutôt bien aux changements, il n’aura peut-être pas besoin de cette acclimatation en douceur.

  • 3

    Une fois sur place, on laisse son enfant s’approprier les lieux. On installe son lit et toutes ses petites affaires en sa présence. On lui laisse le temps d’investir et de se familiariser à son nouvel environnement de sommeil afin qu’il se sente en confiance.

  • 4

    On lui offre un sommeil de qualité. Mme en vacances, on n’oublie pas d’occulter au maximum les fenêtres de la chambre de son enfant, ce qui lui permettra d’avoir un sommeil qualitatif et surtout de ne pas se réveiller aux aurores ! On emporte donc le Tommee Tippee Sleeptime Portable Blackout Blind dans nos bagages ! Ils vont vous sauver quelques heures de sommeil !
    Acheter Tommee Tippee Sleeptime

  • 5

    Au moment de le coucher, en plus de reproduire la même routine du coucher qu’à la maison, on prévoit un moment calme dans sa nouvelle chambre où il pourra jouer avec vous et s’acclimater à son nouvel environnement de sommeil. Ce qui le préparera à sa nuit en douceur.

  • 6

    On essaie autant que possible de respecter des horaires de lever, de repas, de siestes et de coucher réguliers. Pendant la journée, on reste attentif aux signes de fatigue de son enfant et si un soir on le couche plus tard qu’un autre, le lendemain on compensera avec une bonne sieste et un coucher plus tôt.

  • 7

    En excursion, on prend le porte-bébé ou la poussette pour la (les) sieste(s). Le lendemain, on organise une journée plus calme pendant laquelle on peut offrir de belles siestes réparatrices à son enfant .

  • 8

    On est là pour son enfant. Certains enfants s’adaptent mieux que d’autres aux changements de lieux / de rythme. Si notre enfant y est plus sensible, et met du temps à accepter le changement, pas de panique, on est là pour lui ! On respecte alors d’autant plus son rythme et puis, on le rassure, on le câline. Ce sont ses vacances aussi, après tout. Et surtout, on prend du bon temps en famille et on profite de ces moments privilégiés.

Partager:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn